La saga des Bug-ins commença le 20 octobre 1968 avec la toute première édition organisée en Californie sous l'égide de Vic WILSON sur le célèbre Orange County International Raceway (OCIR) qui ferma malheureusement ses portes le 30 octobre 1983 en entraînant ainsi dans son sillage la fin des Bug-ins. La 31ème et dernière édition se déroula le 9 octobre 1983 et marqua la fin de la plus longue série ininterrompue de rassemblements de Volkswagen jamais organisés et par la même occasion, l'entrée dans la légende du concept qui est aujourd'hui considéré comme le père de tous les rassemblements organisés de nos jours aux quatre coins du monde.

La célèbre tour CHAMPION, l'un des symboles de l'OCIR et du Bug-in.
 
Organisé deux fois par an au printemps et en automne, le Bug-in s'imposa rapidement comme le rassemblement majeur de la Côte Ouest des Etats-Unis et chaque édition vit défiler un nombre croissant de participants. Lors de la dernière édition en 1983, ce sont quelques 1000 Volkswagen et plus de 10000 entrées qui furent dénombrées. Un succès non démenti pendant 15 ans...

Une image en forme d'icone : le 400 mètres, les wheelings.
 
Les raisons de ce succès sont multiples. En fait, à l'origine, le rassemblement a surtout attiré les buggys et autres engins construits sur la base du châssis de la petite VW, une activité en plein essor à l’époque. Au fil des éditions, le meeting attira tout ce que le petit monde de la Volkswagen comportait d’enthousiastes, quelque soit leur centre d'intérêt principal. Il est vrai que l'essor des compagnies spécialisées dans la customisation et l'optimisation des performances de la petite auto n'est pas étrangère au phénomène. D'ailleurs, chaque édition était sponsorisée par telle ou telle marque, aujourd'hui bien souvent synonyme de légende : EMPI, SCAT, TREUHAFT, AUTO-HAUS...

Le Bug-in permettait aux clubs d'aficionados de se réunir.
 
L'organisation des Bug-ins répondit ainsi à un manque devenu évident : l'absence de rendez-vous périodiques afin de rassembler les amateurs de VW dont le nombre était croissant .

Le célèbre Rich KIMBALL, figure bien connue aujourd'hui, prit progressivement les rênes de l'organisation pour en devenir le principal organisateur..

La traditionnelle lignée de VWs patientant dans le virage précédant le départ du 400 mêtres devant l'OCIR Tower.
 
Les activités proposées aux participants étaient nombreuses. Au premier rang de celles-ci, figurait logiquement le Drag Racing, voyant s'affronter à chaque édition et dans différentes catégories les Volkswagen les plus rapides du pays pour remporter les très prisés trophées mais également la gloire en découlant. Autre activité très appréciée : le Slalom voyant quelques intrépides tenter de réaliser le meilleur temps sur un parcours sinueux spécialement aménagé. Pendant ce temps, le Concours d'élégance permettait de réunir les plus belles Volkswagens que l'Amérique et ce, quel qu'en soit le style : vintage, custom, exotique... Un prix était également prévu pour la VW considérée comme la pire du meeting...

Un exemple de la diversité des styles de VWs participants...
 
Le coucours de Miss Bug-In voyait quelques pinups défiler en bikini pour la gloire d'un jour alors que d'autres (amateurs ou professionnels) s'affairaient par paire sous leurs autos à l'occasion du concours de démontage-remontage moteur. Les professionnels du monde de la VW exposaient, dans des tentes colorées, les dernières nouveautés en matière d'accessoires pour améliorer les petites autos.

La tour OCIR en arrière plan, les pilotes qui patientent au premier... A noter : la sublime Tar Babe de Greg Aronson...